Conférence "La France des 13 régions : une réforme aboutie ?" 4 et 5 avril

conférence conférence | UFR DSEP

4 avril : Amphithéâtre Mathiez - 5 avril : salle Alain Millot Dijon
Inscription obligatoire avant le 28 Mars 2019
Inscription gratuite pour les personnels Universitaires, doctorants et étudiants
Possibilité d'inscription pour les déjeuners des 4 et 5 Avril 2019.
Renseignements et bulletin d'inscription : credespo.u-bourgogne.fr 
Secrétariat du CREDESPO: emilie.chartier@u-bourgogne.fr

Nouvelle étape du processus de décentralisation, la réforme territoriale débutée en 2015 avait pour ambition de simplifier l'échiquier territorial français. Le 1er janvier 2016, la France est passée de 22 à 13 régions. Ce redécoupage suscite trois séries d'interrogations qui seront mises en perspective dans ce colloque par des exemples étrangers. En premier lieu, il s'agira de s'intéresser aux conséquences de cette nouvelle délimitation sur les régions  ellesmêmes.

Dans les régions fusionnées, outre le changement de taille, du nombre d'habitants ou encore d'élus, les régions ont dû adapter leur mode de fonctionnement et maîtriser de nouvelles compétences conférées par la loi Notre à toutes les régions. Ces bouleversements ont nécessairement pesé sur les budgets, les politiques publiques ou encore sur les agents et citoyens de ces collectivités. En second lieu, les différentes réformes du droit des collectivités territoriales (lois MAPTAM, Notre ou encore de redécoupage des régions) posent la question d'une nouvelle conception de la décentralisation française et notamment celle d'une nouvelle différenciation entre collectivités. Ces différentes réformes ont en effet eu des impacts sur l'équilibre entre les territoires que ce soit entre les régions elles-mêmes (qu'en est-il du poids de la région Bourgogne-Franche-Comté face à la « superpuissante » région Île-de-France ?, de la coopération décentralisée importante pour certaines régions ?) mais également à l'intérieur du territoire régional (qu'en est-il des zones qui se sentent délaissées par la réforme territoriale, quelle gouvernance pour un meilleur équilibre des territoires ?). Enfin, il ne faut pas perdre de vue le contexte général de réduction des dépenses publiques (tant d'un point de vue national que local) qui préjuge de nombreuses conséquences tant sur le poids financier des régions que sur leurs compétences économiques qui ont encore été renforcées par la réforme territoriale tout comme l'impact des politiques régionales sur l'emploi.

Direction scientifique : Mme Aurore GRANERO,
Maître de Conférences de Droit public, Université de Bourgogne, UBFC

 

 

L'actualité d'uB-link

L'actualité de la recherche à l'uB